Melaine Saillenfest : Mécanique céleste, dans le système solaire et au-delà…

Être astronome (professionnel), c’est quoi ? Après nous avoir décrit l’astronomie moderne, Melaine Saillenfest, chercheur au CNRS, nous décrit son travail concernant les objets transneptuniens et les exoplanètes… de quoi faire rêver ! Il nous décrit ensuite son parcours et les voies pour devenir astronome. Enfin, il nous donnera plein de pistes pour la pratique amateure et participative de l’astronomie !

Lire la suite « Melaine Saillenfest : Mécanique céleste, dans le système solaire et au-delà… »

Mélissa Rossi : doctorante en cryptographie post-quantique

Avec internet et les objets connectés, la sécurité des données est une problématique de plus en plus importante aujourd’hui. Les problèmes posés, en particulier dans un contexte où on anticipe des ordinateurs de plus en plus puissants et des ruptures technologiques futures, nécessite d’inventer des mathématiques et de l’informatique nouvelles. Mélissa Rossi, doctorante dans l’équipe Crypto de l’ENS, travaille sur la cryptographie post-quantique : elle recherche des algorithmes qui pourront toujours protéger une fois que l’ordinateur quantique sera apparu. Sa thèse a été financée par Thales, et maintenant par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Elle nous décrypte son travail et ce domaine.

Lire la suite « Mélissa Rossi : doctorante en cryptographie post-quantique »

Aline Bourelle : datascientiste en banque à la gestion du recouvrement

Aline nous explique comment ses choix l’ont conduite à travailler à la gestion du recouvrement chez Crédit Agricole-Consumer Finance et nous parle de son parcours dans cette grande entreprise. Nous avons aussi discuté de son travail, des évolutions récentes du métier de datascientiste bancaire, de la mauvaise perception qu’on peut avoir de la banque, et des façons d’être recruté dans ces métiers.

Lire la suite « Aline Bourelle : datascientiste en banque à la gestion du recouvrement »

Emilie Kaufmann : chercheuse en I.A., sur les bandits à plusieurs bras

Emilie Kaufmann, chercheuse CNRS à CRIStAL et travaillant également dans l’équipe Sequel chez Inria, nous parle de son travail en Intelligence Artificielle (I.A.). Plutôt tournée vers la théorie, elle nous explique que chaque algorithme proposé aujourd’hui en I.A. possède en son coeur une idée très simple qui doit être validée théoriquement. Elle souligne ainsi l’importance des mathématiques pour l’invention de nouveaux algorithmes et la vérification de leur pertinence. Les modèles dont elle est spécialiste, les bandits à plusieurs bras, trouvent des applications dans de nombreuses situations. Après nous en avoir présenté quelques unes, elle nous explique son quotidien et comment elle est arrivée dans la recherche, monde qui lui était inconnu jusqu’au M2.

Lire la suite « Emilie Kaufmann : chercheuse en I.A., sur les bandits à plusieurs bras »

Yannick Deleuze : maths et environnement chez Veolia Research & Innovation

Yannick Deleuze nous explique ce qu’il fait au service recherche et innovation de Veolia, et comment dans cette entreprise les mathématiques se mettent au service de l’environnement : traitement des déchets, modélisation de la symbiose dans les filières énergétiques, intelligence artificielle pour la maintenance des réseaux d’eaux usées…

Lire la suite « Yannick Deleuze : maths et environnement chez Veolia Research & Innovation »

Samuel Sergeant : un mathématicien chez Ubisoft

Le milieu du jeu vidéo, c’est difficile d’y rentrer… sauf quand on fait des maths ! C’est ce que nous explique Samuel Sergeant qui, après avoir fait le Master Ingéniérie Statistique et Numérique de l’Université de Lille, a été embauché chez Ubisoft. En utilisant les mathématiques, il cherche avec son équipe à améliorer l’expérience des joueurs. Il nous parle de son parcours : master, choix et année sabbatique…

Lire la suite « Samuel Sergeant : un mathématicien chez Ubisoft »

Antoine Clais : un docteur en maths fondamentales à la tête de la division data d’une start-up

A l’heure où la France souhaite devenir une « start-up nation », doit-on mettre toutes ses billes dans les domaines « en vogue » (par exemple l’intelligence artificielle) ? Quelle est l’importance de maintenir les domaines fondamentaux et moins appliqués ? Et pourquoi la France est-elle toujours à la traîne quant à l’embauche de docteurs ?

Lire la suite « Antoine Clais : un docteur en maths fondamentales à la tête de la division data d’une start-up »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer